Andrew Potter et le malaise québécois

Posted by in Opinions

Texte de Philippe Labrecque De nos jours, celui qui ose observer et décrire la réalité sans compromis risque sa tête. Après avoir perdu sa chronique au magazine Maclean’s et, surtout, son poste de directeur de l’Institut d’études canadiennes de McGill, Andrew Potter aura payé cher son texte intitulé How a snowstorm exposed Quebec’s real problem : social malaise dans lequel il décrit le Québec pour ce qu’il est : une société malade. Comme un patient qui s’obstine à ne pas accepter son diagnostic en faisant semblant que sa santé est intacte, une…read more